CE MAUVAIS COMPORTEMENT SUR L'AUTOROUTE VA REVENIR EN FORCE CET éTé, SELON UNE éTUDE

La période estivale a débuté. Avec elle, de nombreux conducteurs vont prendre la route des vacances. Voire même l'autoroute. L'occasion de croiser une espèce qui n'est, malheureusement, pas en voie de disparition. Celle de l'automobiliste roulant sur la voie du milieu.

Effectivement, ils sont près de 36% des conducteurs à occuper la voie du milieu sans raison, selon l'Observatoire de SANEF. Un chiffre stable au cours des années, puisque notamment similaire à 2019. En 2023, cela était légèrement plus élevé, à 39%.

En revanche, la nuit et le week-end, cette tendance est étonnamment plus importante. Elle concerne plus d'un conducteur sur deux (57%). Le tout est en forte hausse, ces dernières années. Effectivement, cela était de 53% en 2023 et même de 52% en 2019.

Cela survient alors même que lors de l'apprentissage de la conduite, le fait de se rabattre et de rouler sur la voie de droite est bien enseigné. Des messages sont même souvent relayés sur les panneaux autoroutiers. Ceci afin de bien rappeler qu'il ne faut pas circuler sans raison sur la voie du milieu (voire même sur celle de gauche).

Une amende pour les contrevenants

Le fait de se rabattre après un dépassement ou de bien circuler sur la voie de droite est d'ailleurs inscrit dans le Code de la route. "En marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée", lit-on ainsi dans les règles de conduite françaises.

Ne pas respecter cela peut entraîner une amende de 35 € (minorée à 22 €). Reste que cela est peu pénalisé par les forces de l'ordre. Alors même que ce comportement entraîne des difficultés.

Des difficultés de conduite

Effectivement, les manoeuvres de dépassement sont rendues plus délicates par cette conduite. Il faut effectivement se décaler de deux voies pour cela, ce qui reste plus dangereux que d'une voie. Enfin, cela incite à dépasser par la droite. Une attitude également interdite.

Reste tout de même, pour ceux se rabattant, à le faire correctement. Effectivement, 35% des conducteurs se rabattant zappent le clignotant. 28% l'oublient même lors du dépassement. Or, cela est évidemment dangereux pour soi et pour les autres.

  • Rejoignez Auto-Moto sur WhatsApp pour ne rien manquer de l'actualité auto et 2-roues !

2024-07-10T08:00:11Z dg43tfdfdgfd