ENFANTS : CET AVANTAGE FISCAL DE 620 EUROS QUE DES MILLIERS DE PARENTS OUBLIENT DE DEMANDER (IL N'EST PAS TROP TARD)

Si la période des déclarations d'impôts est terminée, il est encore temps d'effectuer des modifications (vous n'avez plus que quelques jours). Même si vous pensez avoir tout parfaitement notifié, un oubli, une erreur ou une maladresse sont vite arrivés. Surtout si vous êtes parents. Et pour cause, lorsque vous avez des enfants à charge, il est impératif de renseigner certaines informations importantes et de remplir plusieurs cases spécifiques afin de bénéficier de différents avantages fiscaux. Si certains sont connus de la plupart des foyers, d'autres le sont beaucoup moins.

En effet, la fiscalité française offre plusieurs avantages souvent méconnus des contribuables, notamment sous forme de crédits d'impôts, qui ne sont donc quasiment pas réclamés. Mais qu'est-ce qu'un crédit d'impôt ? Il s'agit d'un avantage fiscal qui permet de réduire le montant des impôts à payer, mais aussi, dans certaines conditions, d'entraîner un remboursement. Plus concrètement :

  • si le crédit d'impôt est inférieur ou égal au montant de l'impôt dû, la différence est déduite directement de l'impôt
  • si le crédit d'impôt est supérieur au montant de l'impôt dû, ou si le contribuable n'est pas imposable, le Trésor public rembourse la différence (cela signifie que même les foyers non assujettis à l'impôt peuvent percevoir un remboursement de la part de l'administration fiscale)

Un crédit d'impôt non-négligeable pour les parents d'enfants de moins de 6 ans

Concernant les parents, le crédit d'impôt lié aux frais de garde des enfants de moins de 6 ans fait partie des plus avantageux (mais aussi des plus négligés). Ce crédit d’impôt, dont le but est d'alléger les coûts de garde pour les ménages, permet aux parents d'être remboursés à hauteur de 50 % des dépenses qu'ils ont engagées pour la garde de leurs enfants de moins de 6 ans. Le plafond des dépenses éligibles va jusqu’à 3 500 euros par an et par enfant. Cela peut représenter jusqu'à 1 750 euros de crédit d'impôt par an et par enfant.

En revanche, pour beaucoup de parents, ce crédit d'impôt liés aux frais de garde des jeunes enfants n'est valable que pour les crèches ou les assistantes maternelles. Or, les garderies périscolaires (services de garde après l’école), les haltes-garderies (structures accueillant les enfants de façon occasionnelle) et les centres de loisirs (sans hébergement), sont également concernés par cet avantage fiscal. En résumé, il n'y a pas que les modes de gardes quotidiens et de jour qui donnent droit au crédit d'impôts : faire garder son enfant le soir, le mercredi ou pendant les vacances scolaires ouvre aussi ce droit. Attention, en revanche, les frais de cantine ne sont pas éligibles.

Comment profiter de cet avantage fiscal peu connu (il n'est pas trop tard pour le demander) ?

De nombreux parents ne déclarent pas ces frais, souvent par manque d'information ou en raison de la complexité du processus. Cela représente pourtant une perte financière significative, surtout pour les foyers non imposables qui pourraient recevoir un remboursement. En 2021, près de 2 millions de foyers ont bénéficié de ce crédit d'impôt, pour un gain moyen de 620 euros, selon les données fournies par le Ministère des Finances.

Mais alors comment bénéficier de ce crédit d'impôt ? Voici la démarche à suivre ;

  • Obtenir une attestation fiscale auprès de l'établissement ou de l'organisme qui garde votre enfant (crèche, assistante maternelle, centre de loisirs, etc.) : elle doit indiquer le montant total des frais de garde
  • Reportez le montant des dépenses dans les cases correspondantes (7GA à 7GG selon le nombre d'enfants) sur votre déclaration de revenus

Si vous avez oublié de déclarer ces frais, il n'est pas trop tard. Vous pouvez encore modifier votre déclaration d'impôts 2024. Voici comment faire :

  • Pour rectifier votre déclaration de revenus, connectez-vous à votre espace particulier sur le site des impôts (impots.gouv.fr) et suivez la procédure de rectification
  • Le fisc recalculera votre impôt et, si vous y avez droit, vous recevrez le remboursement correspondant

2024-06-24T10:30:16Z dg43tfdfdgfd